Sarichioi, Tulcea, Mila 23, Sulina, Constanta, observation d'oiseaux, mare noir, delta du danube, Gura Portitei, Olimp, Neptun, Saturn, Jupiter, Mangalia, Mamaia, Pensiunea, Poarta Apelor, Camping
Sarichioi un paradis sur terre

Fișier:Actual Constanta CoA.png Constanţa

constanta.large.jpg

Constanţa (ou Constanza) est un port et une ville de l'est de la Roumanie (la seconde après Bucarest pour le nombre d'habitants) située sur les rives occidentales de la mer Noire: elle est le chef-lieu du judeţ de Constanţa et de la région de Dobrogée.

Constanţa a une population de 348 000 habitants en 2002, mais l'agglomération dépasse 400 000 habitants avec les communes limitrophes. Durant l'été, la population triple.

Le nom de Constantiana lui a été donné par l'empereur romain Constantin 1er à la place du nom grec ancien: Tomis, de même que pour Constantinople, port de la Propontide (actuelle Mer de Marmara). Tomis ou Tomes signifie en grec "tranché" et fait allusion à la légende de Jason et des Argonautes, qui raconte qu'ils avaient pris en otage le fils d'Aétès, roi de Colchide (l'actuelle Géorgie) et que, en passe d'être rattrapés par la flotte de ce dernier, ils auraient mouillé ici, découpé l'otage en morceaux et dispersé ceux-ci afin de retarder leur poursuivant, obligé de les chercher et de les ramasser pour donner une sépulture honorable à son fils. Toutefois, les archéologues et historiens Theodor Capidan, George Vâlsan et Adrian Rădulescu pensaient que Tomis provient en réalité de la forme de l'ancien port antique, aujourd'hui submergé devant le casino, qui s'ouvrait comme une coupure, ou tranchée, dans la ligne de côte. Sur les portulans génois du XIVe siècle elle apparaît sous le double nom de "Constanza" ou "Tomi". Sous la domination ottomane, la ville devient une bourgade nommée Küstence (Küstendjé). Depuis qu'elle est roumaine (1878) elle se nomme Constanţa.